N° 68 Accusations de Chavez - Tremblement de terre en Haïti – HAARP»… Désinfo !

Publié le par Anti-nwo.over-blog.org

En guise de conclusion sur l’affaire « Accusations de Chavez - Tremblement de terre en Haïti – HAARP»…

La prétendue "arme sismique" américaine HAARP remue Internet
Haïti: Etats-Unis auteurs du séisme !? Chavez ne l'a pas dit, mais...


Image
Image

A haut, photogramme d'une vidéo d'Hugo Chavez présentant son bilan annuel le 30 décembre 2009 à Caracas
A bas, photogramme d'une vidéo du 20 janvier 2010 de la chaîne russe Russia Today (RT).

Sur les images du 30 décembre, elle fait dire à Chavez que les Etats-Unis ont provoqué, en testant une arme secrète, le séisme du 12 janvier 2010 en Haïti !

Tapons les trois mots Haïti Chavez Haarp dans une fenêtre de recherche Google. Surgissent une multitude d'articles mettant dans la bouche du président vénézuélien Hugo Chavez une accusation peu banale contre les Etats-Unis : avoir provoqué sciemment le séisme tragique du 12 janvier en Haïti en testant, avant de l'utiliser un jour contre l'Iran, "l'arme sismique" liée au HAARP (High frequency active auroral research program). En vérité, ce n'est pas Chavez qui l'a dit, mais certains de ses plumitifs bolivariens.

Le lancement d'un missile médiatique de pareille envergure a été favorisé par le canal anglophone de la chaîne russe d'informations continue Russia Today (RT). Le 20 janvier, il présentait ainsi l'affaire: "Le leader vénézuélien Hugo Chavez a une fois de plus accusé les Etats-Unis de se prendre pour Dieu. Mais cette fois, c'est du séisme catastrophique en Haïti qu'il croit responsable les Etats-Unis. Cité par le journal espagnol ABC, Chavez dit que l'US Navy a lancé une arme capable de provoquer un puissant séisme au large d'Haïti. Il ajoute que cette fois c'était seulement un exercice et que l'intention finale est la destruction et le contrôle de l'Iran".

On voyait en même temps Hugo Chavez parler. Les hispanophones auront tendu l'oreille pour entendre les paroles originales. Peine perdue. La voix de la journaliste de Russia Today étouffait totalement celle du président vénézuélien. Sans doute à dessein, car les images de Chavez utilisées par la chaîne russe remontaient au 30 décembre 2009, treize jours avant la tragédie qui allait frapper Haïti, lorsque le leader bolivarien présentait son bilan annuel au palais présidentiel de Caracas.

La vidéo de Russia Today est néanmoins largement utilisée sur Internet, même sur le site d'un prestigieux quotidien français, pour accréditer l'incroyable accusation antiaméricaine de Chavez. Sur ces images, le leader bolivarien parle pourtant donc de tout autre chose. Les deux photogrammes publiés par LatinReporters.com, avec accès aux vidéos correspondantes, attestent de la tromperie propagée par la chaîne russe. Etait-elle de bonne ou de mauvaise foi? Il faudrait peut-être le demander au président Dmitri Medvedev et au Premier ministre Vladimir Poutine.

Cité par Russia Today, le quotidien conservateur espagnol ABC publiait effectivement au matin du 20 janvier un article intitulé: "L'arme secrète pour provoquer des tremblements de terre" ( http://www.abc.es/20100120/internaciona ... 00120.html ). Dans cet article daté de Madrid, mais non de Caracas, ABC attribuait à Hugo Chavez l'étonnante accusation contre les Etats-Unis, tout en précisant que "l'imagination du président bolivarien se base sur un prétendu rapport préparé par la Flotte russe du Nord et publié sur le site Internet de la chaîne de télévision publique vénézuélienne Vive".

Mais contrairement à ce qu'affirment tant ABC que Russia Today, le président Chavez n'a pas -ou en tout cas pas encore- accusé publiquement les Etats-Unis, ni sur la chaîne Vive ni ailleurs, d'avoir testé une arme secrète sismique à Haïti. A ce propos ni ABC ni Russia Today ne situent le contexte -jour, endroit, qualité de l'auditoire- dans lequel Chavez se serait exprimé. Par contre, l'accusation de préparation de guerre sismique a bel et bien été formulée à deux reprises, les 18 et 19 janvier, sur le site web de la chaîne publique vénézuélienne Vive dans des articles intitulés, respectivement, "Le séisme expérimental des Etats-Unis a dévasté Haïti" (http://www.vive.gob.ve/inf_art.php?id_not=15464&id_s=3 ) et "La cleptocratie terroriste états-unienne en Haïti" (http://www.vive.gob.ve/inf_art.php?id_not=15446&id_s=3 ). Ce dernier article accuse en outre les ex-présidents américains Bill Clinton et George W. Bush de vouloir s'enrichir avec l'aide à Haïti que le président Obama leur a demandé de gérer.

Il s'agit donc d'articles de journalistes militants de la révolution bolivarienne et non de la voix de leur chef, Hugo Chavez. Mais dans un Venezuela où les médias publics sont strictement contrôlés par un président en pleine dérive autocratique, la chaîne Vive et son site Internet sont tant soit peu des porte-parole officieux du chef de l'Etat. La responsabilité d'Hugo Chavez est au moins partiellement engagée lorsque des plumitifs d'une chaîne gouvernementale peuvent, sans encourir la moindre sanction, imputer littéralement aux Etats-Unis "l'assassinat" de plus de cent mille Haïtiens dans le cadre d'une prétendue expérience militaire.

Source : http://www.latinreporters.com/venezuelapol24012010.html

Publié dans Les News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article